Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 20:01

       Olivier Ledoux dont la devise est : "j'ai appris la vie des arbres pour écouter les humains", proposait une action collective de sculpture. Voici sa voie :

     Pense à la démarche du corbeau, à son roulement d'épaules. Il est celui qui porte la mémoire du clan. Va parler avec ton corbeau, tu sculpteras sa réponse. Paisiblement posé dans ce regard qui fige le mouvement, se révéleront dans le bois, des parcelles de mémoires totémiques qui, de par leurs danses multiples, nous enracinent tous.

  1. Rencontre autour de l'arbre couché un bandeau bleu à la main,
  2. Toucher du tronc les yeux bandés le temps d'une balade manuelle d'identification tactile,
  3. Tous assis autour d'une table, les yeux toujours bandés, avec de grandes feuilles et des crayons mis en main, ou au sol avec des planches à dessin... dessine ce que tu as senti ou vu en touchant l'arbre.
  4. Chacun raconte sa vision. Des hiéroglyphes émergent, l'allégorie commune prend syntaxe,
  5. Épannelage du tronc, ouverture de la couverture du grand livre des mémoires collectives,
  6. Écriture sur le tronc, débat, choix, prise d'élan, respiration,
  7. Sculpture, ablation rythmique, patiente, caqueteuse,
  8. Finitions
  9. Portage en terre au rythme des tambours de paix,
  10. Mise en terre avec offrande de tabac.
  11. Cela a fait deux trés beaux totems, dont Trimurti se souviendra longtemps.

Site de Olivier Ledoux Vidéo de Olivier Ledoux

Le chamanisme c'est la créativité
Repost 0
Published by Profil - dans Trimurti
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 10:14

      J'attendais l'arrivée du chaman Tony Paixao, venu du Brésil, mais dont l'assistant traduisait tout en un français très clair. Le préau sous lequel j'étais venu m'abriter du vent, commençait déjà à se remplir, car son enseignement intéressait beaucoup de gens. Ses conférences étaient bondées. Et c'est là, dans ce moment tranquille, qu'une conversation s'est engagée avec une « guérisseuse » de Cannes dont je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre la carte. Elle avait vécu plus de vingt ans au Mexique, et était revenue de la région, pour s'occuper de sa mère malade.

      Comme je lui parlais de mes be­soins d'apprentissages, elle a vite repéré une de mes failles et m'a fait comprendre que mon appro­che des relations humaines pouvait être améliorée... Je ne prétends par savoir reprendre sa communication, délicate et fondée. Je me contente donc ici de vous faire passer ma compréhension du sujet :

      Quand tu te sens blessé par une opinion ou une une affirmation par laquelle tu te sens concerné, qui est le fautif, toi, ou celui qui est censé t'avoir agressé ? Il m'a fallu un moment … Gloup ! J'ai avalé plus d'une fois ! Ma culture d'honneurs et de gloires défilait à toute vitesse, emportée par la poussière du vent d'Autan... ce fut pathétique pour mon ancienne attitude, mais elle disparut pour laisser la place à un nouvel état d'esprit plus logique et performant, tant il est vrai que la même information reçue par quatre personnes, peut laisser indifférent, intéresser, vexer ou enthousiasmer. C'est celui qui reçoit la communication qui « décide » de l'émotion avec laquelle il traite le sujet. C'est donc à celui qui se sent blessé, à examiner l'effet que produit la parole de l'autre, à la traiter pour ne plus se sentir outré, diminué, voire puni.

Le site de Tony Paixao

 

       Mais attention : il n'y a pas que des gens sociables, en face ! Les psychopathes, les sociopathes, ça existe aussi. Ils sont très bien décrits dans un livre sur la genèse du mal appliqué à des fins politiques : "la ponérologie politique" de Andreww M. Lobaczewski. Et depuis que je suis averti, je surveille... Ok ?

A doite Tony Paixao et son bandeau bleu clair, à gauche son assistant interprète à la chemise rouge.

A doite Tony Paixao et son bandeau bleu clair, à gauche son assistant interprète à la chemise rouge.

Repost 0
Published by Profil - dans Trimurti
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 09:10

J'ai assisté à la cérémonie de clôture des quatre jours chamaniques de Trimurti ; et là, d'entrée, Roy Little Sun nous a proposé une cérémonie de la paix. L'idée est de « lever » quatre drapeaux, un pour cha­que race. Au départ, ils sont dressés aux quatre directions de notre Terre Nord, Sud, Est et Ouest. Je ne me souviens pas de l'ordre. Il y a le drapeau rouge pour la race des indiens d'Amérique, le dra­peau jaune pour les peuples d'Asie, le drapeau noir pour nos amis d'Afrique, et le drapeau blanc pour nous, les européens et leurs descendants essaimés un peu partout sur la planète. Chaque dra­peau a droit à une bénédiction. Ensuite, on tourne autour d'eux, battent les tambours, et on les dresse en­semble au centre du cercle de joie. Quelle émotion ! J'en pleurais presque de bonheur. Ca, c'est de l'enseignement !

Le blog de Roy Little Sun

Final de la cérémonie de la paix.

Final de la cérémonie de la paix.

Repost 0
Published by Profil - dans Trimurti
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 23:20

Bonjour,

Du 20 au 24 mars 2014, je suis allé à Trimurti, commune de Cogolin dans le Var, tout près de Port Grimaud et de St Tropez. C'était la septième réunion de chamans. Je ressentais un irrésistible appel vers cet événement. voulais le vivre à tout prix. Il n'était pas question de le rater. J'ai donc appelé un copain qui vit à 1 km de Trimurti, et je suis allé loger chez lui. Quel bonheur ! Il se dégage une joie surprenante quand on ne connaît que l'ennui et la tristesse des cultes monothéistes. Jugez plutôt :

Repost 0
Published by Profil - dans Trimurti
commenter cet article