Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 21:10

P1000973

 

 

Nous sommes 30. Nous allons dessiner les contours d'une barque avec nos corps. On choisit d'abord le guide, c'est à dire celui qui sera à la proue, tout à l'avant. On décide aussi qui sera le moteur : trois personnes qui vont jouer du tambour debout pendant demi-heure. Ils seront derrière le chamane et la personne à soigner, Aude. La patiente et le chamane seront allongés sur le dos, au milieu de la barque, et devant le moteur, sur une couverture.

On s'assoit donc les uns derrière les autres, de manière à tous se toucher. Nos jambes sont écartées de chaque côté du bassin de celle ou celui qui est assis devant. Tous ensemble, nous avons la forme d'une barque de pêcheurs.

Le chamane donne les consignes. Il va falloir ramer pour Aude, en fermant les yeux. Nous irons contacter notre animal de pouvoir afin qu'il nous conduise là où il faut pour comprendre et aider Aude. Ensuite, il pose à Aude la question de savoir ce qu'elle veut soigner. Sa réponse est acceptée par le chamane qui se couche à ses côtés et donne le signal du départ.

Aussitôt, les tambours démarrent leur battement régulier. Tout le monde fait le geste de ramer. Je regarde un peu cette belle assemblée, puis ferme les yeux. En songe, je rejoins mon chêne, passe par le trou de fourmi qui est à son pied, et y trouve mon guide pour le monde d'en bas : Ours Brun, mon animal totem. Ours Brun, sait déjà ce qu'il faut faire. Il me conduit trop vite par des couloirs si sombres que j'ai peur de le perdre de vue. Alors, il sort une grosse ficelle, m'en donne le bout rouge et garde l'autre. Ainsi, je ne peux plus le perdre. Nous reprenons notre course folle dans de sombres couloirs de terre.

Finalement, nous arrivons sur une plage. Vite, il faut monter dans la barque, car elle va partir malgré qu'il n'y ait pas tout le monde. Je suis à gauche, à la même place que dans la salle d'exercice. Vite, je rame sur ce qui est un océan très sombre et figé. C'est bizarre. L'eau n'est pas liquide, et cependant nous avançons. Il y a des creux dans lesquels nous descendons, et des bosses sur lesquelles nous montons, sans que j'en éprouve la sensation de descendre ou de monter. Rien ne bouge. Pas de vent non plus. Au loin, mais alors vraiment très loin, sur l'horizon, je vois une aube pâle. On rame. On rame. On descend et on monte. C'est long. On ne se rapproche jamais de cette aube. On rame. On rame. On avance mais ça n'avance pas. J'ouvre plusieurs fois les yeux pour voir les autres ramer. Et quand je les referme, je me retrouve à chaque fois sur la même barque, au même endroit, toujours en train de ramer, sans qu'on se rapproche de cette aube, toujours aussi pâle et lointaine.

 

Les trois tambours s'arrêtent de battre un instant, puis sonnent les quatre fois sept coups. Il faut se préparer au retour. Je quitte la barque onirique, rejoins Ours Brun qui me guide dans l'autre sens jusqu'au chêne. Je suis presque instantanément rentré à la salle d'exercice. J'ouvre les yeux.

Quelques instants plus tard, le guide va raconter son étonnant voyage chamanique. D'autres vont donner des précisions que Aude va écouter avec respect et attention. J'espère de tout cœur que ça va l'aider.

L'exercice fini, je raconte mon rêve à d'autres participants et il s'avère que certains ont fait ... exactement le même rêve que moi ! Vous croyez ça possible, vous ? Ben moi oui, puisque je l'ai vécu.

 

 P1010016-copie-1.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Profil - dans chamane
commenter cet article

commentaires